• Accueil
  • Menus
  • Menus
  • Vins
  • Presse
  • Banquets
  • Boutique
  • Recettes
  • Contact
  • Facebook
Fontanarosa Restaurant
NOS PRODUITS SARDES ET ITALIENS




Tous les Produits sont disponibles dans le Restaurant.
         
    Fontanarosa Restaurant    
 
LES PÂTES

 
  Qui a inventé les pâtes ?
En 1928, les Américains ont répandu la légende selon laquelle Marco Polo les aurait rapportées de Chine. Cette version apocryphe circule encore même si les spécialistes ne lui accordent plus aucun crédit.
Les pâtes existaient en effet en Italie depuis bien longtemps.
Des peintures murales d’époque étrusque représentant des personnages préparant des pâtes en sont le témoignage le plus ancien.
Nous savons aussi avec certitude que les Romains mangeaient des pâtes, notamment les lasagnes dont ils ont même laissé la recette.
Au Moyen Âge, les types de pâtes se sont multipliés et classifiés dans un recueil de recettes datant de 1290, soit cinq ans avant le retour de Marco Polo.
Celui-ci, dans son livre,
"Le Million" compare les pâtes chinoises et les pâtes italiennes plus qu’il n’évoque une découverte.
Les pâtes sèches (farine de blé dur et eau) seraient, en revanche, arrivées en Italie au XIIe siècle par la Sicile grâce aux Arabes.
Hormis les types « célébrissimes » comme spaghetti, tagliatelles, lasagnes, cannelloni… les pâtes se déclinent en centaines de façons différentes : chaque région ou même chaque province d’Italie a ses appellations. Certaines, connues sous le même nom dans toute la péninsule, peuvent être tout à fait différentes selon l’endroit où elles sont faites.

     


   
QUELQUES TYPES DE PÂTES
 
 
Culigionis (Sardaigne)

Pâtes farcies(ravioli) à la riccotta, safran, zestes de citron et d’orange.

 
     

   
  Culurgionis (Sardaigne)

Ravioli en forme d’épi avec pommes de terre, ail, menthe, huile d’olive et pecorino.

 
     

   
  Fregola (Sardaigne)

Petites pâtes rondes de semoules torréfiées. À l’origine, Tibère avait fait envoyer en Sardaigne, il y a 2000 ans, quelques milliers de condamnés venant du Moyen Orient. Ceux-ci possédaient la recette de la fregola : une semoule de blé dur séchée au soleil et mise en réserve pour l’hiver.
 
     

   
 
Malloreddus (Sardaigne)

Pâtes sardes à base de semoule de blé dur souvent préparées alla campidanese (saucisses, tomate et graines de fenouil).

 
     

   
  Orecchiette (Pouilles)

« Petites oreilles » sont la plupart du temps préparées avec des cime di rapa (pousses de navets) et des anchois.

 
     

   
  Paccheri (Campanie)

Leur nom veut dire « gifles ». Il s’agit de pâtes cylindriques, géantes, typiques de la cuisine pauvre napolitaine un peu suffit à remplir l’assiette.

 
     

   
  Spaghetti alla chitarra

Reconnaissables par leur section carrée, ils ont hérité du nom de la machine utilisée pour les fabriquer : avec ses cordes en acier, elle ressemble à une guitare.

 
     

   
  Strozzapreti

« Étrangles-prêtres » sont d’origine de la Romagne. Le nom étrange de ces pâtes a plusieurs origines, mais on peut retenir que jusqu’au XVIIIe siècle la population avait beaucoup souffert de la domination pontificale.
Pendant la période du Risorgimento(« renaissance » politique qui a permis l’unification de l’Italie entre la seconde moitié du XVIIIe siècle et 1860) le souhait de vouloir en finir avec le pouvoir papal se fit notamment par le nom de ces pâtes (délicieuses en ragoût !) et de voir les prêtres s’étrangler de leurs abus avec un plat copieux à souhait !